07/04/2005

Raid

c'est RAID le palestinien
c'est le meilleurs ami de mon grand frêre, ils ont fait des études universitaire ensembles, et ils ont tjrs ensembles jusqu'au ce jour la....
c'est du vrai amitié quoi ....
 
 

12:39 Écrit par reda rebahi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

frêre

c'est mon grand fêre MOHAMED
il ma tellement aidé le jour de ma soutenance
Merci fêre
 

12:30 Écrit par reda rebahi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

HamZa

Hamza arrête de frimer :p
Allez les filles ! que pensez-vous, il es beau NAN ? il es tjrs célibataire

12:23 Écrit par reda rebahi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

06/04/2005

krys

regarder moi ça , c'est Christelle !!!!
qui m'a fait plus que vibrer car j'étais fou d'elle, c surement ca le problème j'étais trop Amoureux d'elle...
 

12:19 Écrit par reda rebahi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

moi & Hamzac'est un ami a moi

moi & Hamza
c'est un ami a moi

12:09 Écrit par reda rebahi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

EL BADJI  Mohamed (1933-2003) - Interprète de Cha

EL BADJI  Mohamed (1933-2003) - Interprète de Chaâbi et auteur- compositeur
Plus connu sous le sobriquet de"Khouya EI Baz'', Mohamed El Badji dont les oncles sont de Béni Ouartilène et les parents d 'El-Eulma est né le 13 mai 1933 à Belcourt (Alger). Il a écrit et composé des chansons que d'autres diront: Amar Zahi, Aziouz Raïs, Rédha Doumaz et des dizaines d'autres
Ses camarades de classe étaient cheikh Bâaziz, Chaâbane Madani, Brahim Siket. A partir de 1952, il participe épisodiquement à des fêtes populaires dans différents orchestres. Arrêté pendant la grève des Huit Jours, en l957, i1 est torturé, jugé et condamné à mort.Son exécution n'aura pas lieu. Dans sa cellule, il fabrique une 'guitare' de fortune d'où sortira la musique de Ya Maqnine Ezzine (L'oiseau révolutionnaire). Au mois de mars 1962, il retrouve la liberté et se remet à la besogne. De 1963 à 1977. il occupe un modeste emploi au ministère de la Justice avant son départ pour la retraite. Depuis, il s'occupe de sa boucherie située dans le marché " Gaspar'' à El- Mouradia. Mais ses grands moments, il les consacre au chaâbi. Il écrit et compose Bahr Attoffane.
 

12:07 Écrit par reda rebahi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Amar Ezzazi

Amar Ezahi  (né en 1941). - Brillant auteur et interprète de Chaâbi.
De son vrai nom Amar Aït Zaï, Ezzahi est né le 1er janvier 1941 à Ain El Hammam (Tizi-Ouzou). C'est en écoutant Boudjemaâ El Ankis, dans les années 60, qu'il aima le chaâbi. En 1963, il rencontre cheikh Lahlou et Mohamed Brahimi dit cheikh Kebaili qui l'encouragent, lui remettent d'anciennes qacidate tout en lui donnant des conseils sur le rythme avec lequel ses textes étaient chantés. Autodidacte, il apprendra le chaabi sur le tas. Il aura la chance d'avoir, dans son orchestre, durant quinze ans, un musicien de talent qui lui a transmis plusieurs qacidate; il s'agit de cheikh Kaddour Bachtobdji avec lequel il a commence à travailler en 1964.

Son premier enregistrement date de 1968, Ya djahel leshab et Ya el adraâ furent les deux premières chansons de son premier 45t. La musique et les paroles étaient de Mahboub Bati. En 1971, il enregistre trois 45t et en 1976, deux 33t. II compte trois chansons à la radio et quatre autres à la télévision. Son unique cassette Ya rab El I bad sort en 1982. Modeste, réservé, se confiant rarement, fréquentant souvent le café ''El Kawakib", Amar Ezzahi, l'un des plus brillants interprètes du chaabi des années 70, disparaît pratiquement de la scène artistique à partir de 80 et n'est présent que lors des fêtes familiales. Il réapparaît le 10 février 1987 dans un récital à la salle Ibn Khaldoun à Alger pour s'effacer à nouveau..
( c'est Mon chanteur préféré, et c'est le maitre du CHAABI de nos jours)

12:01 Écrit par reda rebahi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |